Mercredi 27 novembre, 14h30

La fureur de Vivre - dans le cadre du cycle Adolescences.

Nicholas Ray
États-Unis / 1955 / 111 min
D’après l’histoire Across the Everglades de Budd Schulberg.

Avec James Dean, Natalie Wood, Sal Mineo, Dennis Hopper.


Pionnier du teen movie, La Fureur de vivre dresse le portrait d’une génération fragile comme du cristal et déjà pleine de fêlures.

Sur les grands écrans, en 1955, est projeté La Fureur de vivre, titre flamboyant du film de Nicholas Ray, qui raconte l’histoire d’ados à la vie confortable, dans leur petit quartier de Los Angeles, une décennie après la seconde guerre mondiale et quelques années avant le conflit du Vietnam. La vie pourrait sembler paisible au sein de chaque foyer, pourvu d’un frigo, d’une télé et de sa voiture mais derrière se tapit une jeunesse en plein mal-être.

Aucun ne possède un point d’ancrage. Le réalisateur exprime ainsi le trouble existentiel de cette jeune génération, trouble dépassant les frontières de l’anecdotique. Nicholas Ray affiche la volonté de se rapprocher du vraisemblable en suivant les règles du théâtre classique, résumées dans les deux alexandrins de Boileau : Qu’en un lieu, qu’en un jour, un seul fait accompli / Tienne jusqu’à la fin le théâtre rempli, pour donner à son film un caractère universel et intensifier l’émotion. Seule l’unité de lieu a été écartée.

La Fureur de vivre est un tableau étincelant d’une adolescence en jeans et blouson en cuir mythiques. Le film est à la fois un cri de révolte et une échappée noire, compressée sur une journée qui s’agence comme une grande tragédie de l’existence, où les corps et les âmes sont encore incertains.

Dans le cadre de notre cycle « Adolescences »


A vos agendas

mercredi 27 novembre, 14h30
Dès 10 ans
Tarif : 6€ (tarif normal) / 5,50€ (tarif réduit)


Réservations

Téléphone : 01 56 83 81 81
Mail : reservation@mjctheatre.com